ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°258 - 20/05/2020

Attractivité

Trois questions à la Française des Jeux



Quel impact a eu, et a encore probablement, la crise sanitaire inédite que nous traversons, sur l’activité de FDJ et comment l’entreprise y fait-elle face ?
En premier lieu, la priorité du groupe FDJ pendant cette crise sanitaire sans précédent est la santé de ses collaborateurs, celle de ses clients joueurs et celle de ses partenaires commerçants. Nous faisons face collectivement à une situation grave et inédite, qui va peser sur nos activités pour une durée indéterminée : l’offre de paris sportifs est toujours très fortement réduite, et la baisse de fréquentation des points de vente restés ouverts, soit environ les trois-quarts, a également eu un impact négatif sur les ventes de la loterie au cours de cette période. Rappelons que pour éviter le stationnement devant les écrans en point de vente, nous avons décidé de suspendre le jeu Amigo et tous les supports d’information du groupe, les réseaux sociaux, les sites et applications FDJ ou les émissions télévisées de tirage ont été mobilisés pour diffuser des messages sur les gestes barrières et le respect des règles de distanciation. Nous avons aussi largement communiqué auprès de nos clients que le jeu n’était pas un achat de première nécessité mais de complément. Dès le début du confinement, nous avons aussi décidé d’allonger les délais de forclusion des différents jeux afin de permettre aux joueurs de se faire payer leurs gains à l’issue de la période de confinement et leur éviter de se déplacer en point de vente avec ce seul motif. Aujourd’hui, notre activité redémarre de façon très progressive, suivant les régions et dans le cadre d’un plan de reprise d’activité adapté, notamment à la situation sanitaire.

Le réseau de FDJ est constitué de beaucoup d’indépendants. Quelles mesures avez-vous mis en place pour le soutenir ?
Notre réseau de distribution est effectivement constitué de 30 000 points de vente, très majoritairement constitué de Bars, Tabacs et Presses, présents dans 11 500 communes et qui réalisent près de 95% des mises collectées. Ce réseau est essentiel pour garantir notre modèle de jeu extensif et nous permettre une très grande proximité avec nos joueurs et le grand public.
Plus encore depuis le 16 mars, nous nous sommes efforcés d’être à l’écoute et de soutenir nos partenaires en prenant une série de mesures adaptées à cette période difficile. Nous avons ainsi demandé à notre force de vente de maintenir une relation à distance via des appels téléphoniques réguliers pour échanger sur la situation traversée, leurs besoins, leur donner la plus grande visibilité possible sur l’activité et les mesures en cours, et déterminer ensemble le meilleur accompagnement possible. Matériellement et financièrement, l’entreprise a très vite décidé un assouplissement des modalités de recouvrement : aucune suspension ni mise en demeure pour impayé pour les points de vente fermés. Grâce à ce dispositif ce sont plusieurs milliers de détaillants qui ont pu être soutenus. Pour les points de vente restés ouverts, la gestion des prélèvements a été adaptée au cas par cas. Quant à notre centre de contact du réseau de vente, il est resté ouvert et les équipes de maintenance actives de sorte que nous n’avons jamais cessé d’intervenir pour aider nos détaillants à gérer d’éventuels problèmes techniques.
De plus, face à des situations personnelles douloureuses et une baisse significative d’activité qui peut être source de grandes inquiétudes, FDJ a souhaité agir pour aider ses commerçants en mettant à leur disposition une plateforme d’aide psychologique permettant à ceux qui en éprouvent le besoin de parler à un spécialiste.
Enfin, FDJ a mis à disposition de tous ses détaillants des masques chirurgicaux en passant une commande exceptionnelle de 3 millions d’unités.

FDJ n’a pas seulement agi en direction de son réseau de vente ?
C’est exact. En cohérence avec notre projet de raison d’être - Le jeu est notre métier, la contribution notre moteur et la responsabilité notre exigence - qui s’inscrit dans la continuité de ce qui fait la spécificité de l’entreprise depuis plus de 85 ans, nous nous sommes naturellement impliqués dans la crise sanitaire via des dons d’un million et 200 000 euros, respectivement en faveur de l’Alliance « Tous unis contre le virus », fondée par la Fondation de France, l’Institut Pasteur et l’AP-HP, et du Secours Populaire Français. De plus, les collaborateurs du groupe ont donné des congés au profit des soignants et d’associations soutenues par la Fondation d’entreprise FDJ. Ce faisant, nous perpétuons nos actions sociétales et solidaires et notre participation au financement de l’intérêt général.
Et pour être tout à fait transparent, FDJ n’a pas demandé à bénéficier des dispositifs publics de soutien financier ou d’activité partielle. Cette crise sera probablement longue et nous allons devoir encore composer avec beaucoup d’incertitudes dans les prochains mois. Mais nous restons mobilisés de sorte que nous en sortions tous plus forts.

 

 

n°258

20 Mai 2020

2



Partager sur :

Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, sénateur-maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédactrice en chef
Jonathan Gainche

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi