ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°152 - 08/11/2017

Initiatives en ligne

Un arbre solaire à Nevers


La ville de Nevers est la première collectivité française et même européenne à accueillir un arbre solaire depuis mai 2017, à l’image des arbres présentés lors de la COP21 en 2015.
Un arbre connecté pour des villes modernes
Cet eTree porte au bout de son tronc de nombreuses branches accueillant des panneaux solaires captant l’énergie naturelle et stockant le courant généré en continu. Imaginés par Mickaël Lasri et conçus par l’artiste Yoan Ben Dov, ces nouveaux mobiliers urbains sont proposés par Solar Tree Europ, une start-up franco-israélienne. Ils se révèlent multifonctions et synonymes d’innovation. Le phénomène s’est répandu en Israël et aux Etats-Unis ainsi qu’à Marrakech lors de la COP 22. Inspirés de l’acacia du désert d’Australie, ces arbres modernes sont en outre des lieux de rencontres et permettent de distribuer eau potable et électricité ainsi que de donner accès à une connexion Wi-Fi.
Nevers, un territoire innovant
A Nevers, cet arbre connecté est installé place Carnot, il permet notamment de recharger son téléphone mobile, de surfer sur internet, de recharger son vélo électrique, de s’abreuver en eau fraîche et de s’éclairer. Le maire de Nevers, Denis Thuriot, président de Nevers agglomération et membre du conseil d’administration de Villes de France, avait déclaré lors de l’inauguration : " Nevers est fière d’accueillir le premier eTree d’Europe. Nous voulons le voir comme le symbole d’une nouvelle ère pour le territoire et le symbole d’un numérique ouvert sur le monde et à visage humain, celui que nous développons ici. C'est un symbole de l'engagement numérique de la ville depuis 2014". JCDecaux, entreprise française d’affichage publicitaire, assure l’installation, l’entretien et la maintenance de ces eTree dans les espaces publics en France comme à l’international. Nevers agglomération acquiert ce mobilier urbain dans le cadre de sa stratégie de développement économique via le numérique, marquée notamment par l’installation d’un tiers-lieu nommé l’Inkub, qui accueille des start-ups innovantes pouvant s’appuyer sur les écoles supérieures présentes sur le territoire. Les villes de taille moyenne peuvent ainsi être à l’avant-garde de la smart city de demain.

n°152

08 Nov 2017

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédactrice en chef
Nicole Gibourdel

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Nicolas Trouvé

Secrétariat
Anissa Ghaidi