ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°298 - 22/04/2021

Environnement

Focus sur… la transition écologique dans les Villes de France : Trois questions à Eric Delhaye



La transition écologique fut au cœur des campagnes municipales et va faire l’objet de nouveaux projets dans les villes de taille moyenne et leurs intercommunalités. Le plan de relance crédite 30 milliards d’euros pour la transition écologique dont de nombreux crédits pour les territoires comme les 1,3 milliards d’euros pour la rénovation énergétique des bâtiments publics des collectivités. Les futurs contats de relance et de transition écologique (CRTE) porteront l’appui de l’Etat aux projets de territoire. Ondes urbaines, newsletter de l’association Villes de France, revient sur les enjeux de transition écologique portés par les maires de villes moyennes et les présidents d’intercommunalités.

Trois questions à Monsieur Eric Delhaye, maire de Laon, président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Laon, Président de Valor’Aisne

Quels sont selon vous les enjeux majeurs de la transition écologique dans les villes moyennes et leurs intercommunalités ?
La lutte contre le changement climatique par le développement des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et des mobilités douces, la préservation de la ressource en eau, la réduction, la prévention et la valorisation des

 

déchets par des démarches d’économie circulaire et d’écologie industrielle et territoriale, la préservation de la biodiversité ainsi qu’une alimentation saine, de qualité et en circuit court font partie des enjeux majeurs de la transition écologique de notes territoires.

Pouvez-vous présenter une initiative de votre collectivité que vous souhaiteriez partager ?
Le territoire du Pays de Laon vise l’autonomie énergétique.
Des investisseurs espagnols créent, sur un ancien aérodrome, 5 parcs de panneaux solaires de 87,5 MW. Ce parc solaire privé, dont la construction s’achève, sera le plus important des Hauts de France et l’un des 10 plus grands au niveau national. La transformation de cette friche militaire achetée par la Communauté d’Agglomération du Pays de Laon (CAPL) puis cédée à Dhamma Energy, apportera une contribution essentielle au développement de la 3ème révolution industrielle en Hauts-de-France.
La transition énergétique passe également par le déploiement des méthaniseurs. Pour accompagner l’installation de ces méthaniseurs, la CAPL est signataire de la charte « Concertation et dialogue autour des projets de méthanisation en Hauts de France ».
3 projets sont en cours, dont l’éco-station, d’une capacité de 250Nm3/j, 120 Nm3/j et 20Nm3/j et 4 autres portés par des agriculteurs sont à l’étude.
Les intrants utilisés sont issus du territoire Laonnois : matières végétales brutes (issues de céréales, menue paille, maïs, colza) et déchets végétaux d’industries agroalimentaires locales (déchets d’oignons, de carottes, pommes de terre, betteraves ou de l’eau de lavage des camions citernes). Pour faire face à cette nouvelle production de gaz, GRDF prévoit la création d’un poste de rebours gaz sur le Laonnois.
Avec l’éco-station d’épuration, les capacités de traitement des eaux usées passeront de 40.000 à 58.000 équivalents habitants. Les boues de cette station seront traitées dans un méthaniseur, pour produire un biogaz qui alimentera les stations GNV (bus de la collectivité et camions des transporteurs laonnois).
Par ces développements, la CAPL est entrée dans le cercle vertueux de l’économie circulaire.

En tant qu’élu local, quelles sont vos attentes vis-à-vis des institutions pour faciliter la transition écologique dans les territoires ?
En tant qu’élu local, j’attends à ce que l’Etat donne de la visibilité à l’ensemble des acteurs de la transition écologique, publics ou privés, sans remettre en cause en permanence les règles du jeu. Les taxes environnementales comme la Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP) doivent être totalement affectées au financement de la transition écologique.

n°298

22 Avril 2021

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi