ONDES
URBAINES

Ondes moyennes n°488 - 25/11/2009

Internet - Le point de vue des maires et des citoyens


Un sondage a été réalisé par l’institut BVA, auprès d’un échantillon représentatif de 400 maires français et des citoyens français et européens, à l’initiative d’Orange et du Journal des Maires. Un second sondage a été réalisé par Internet auprès d’échantillons représentatifs d’habitants de 15 à 65 ans, dans chacun des 8 pays suivants : l’Allemagne, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Italie, la Pologne, le Portugal et le Royaume-Uni. Au total, 5 010 Européens ont donc été interviewés.
Tous les maires de communes de plus de 10 000 habitants interrogés déclarent utiliser Internet dans le cadre de leur fonction, plusieurs fois par semaine.

La perception d’Internet par les maires et les citoyens
Les maires perçoivent dans l’outil Internet un moyen de se rapprocher des citoyens et de leur proposer un nouveau service (45%), de gagner du temps (20%), de renforcer l’image de modernité et d’innovation de la commune (14%), d’améliorer la gestion interne de la collectivité (14%) et enfin de réaliser des économies (7%).
Tous, maires, Français et Européens appréhendent largement les TIC comme très ou plutôt efficaces pour favoriser le développement économique dans certains territoires ou contribuer à la protection de l’environnement, et dans une moindre mesure, améliorer la qualité des services publics (77% des maires et 78% des Français).

Différences entre maires et citoyens pour juger des services on-line municipaux prioritaires
Les services en ligne jugés d’un commun accord par les maires et les Français « importants ou prioritaires » à développer dans les prochaines années sont les suivants :
- Les services de l’état civil (obtenir un extrait d’acte de naissance ou de décès…). Les maires sont 75% à penser mettre en place ces services dans les prochaines années.
- L’aide aux personnes âgées (s’inscrire à des services d’aide au maintien à domicile). Les maires envisagent de la mettre en place dans les prochaines années dans 60% des cas.
- Les transports (payer son titre de transport par mobile, réserver en ligne…). Ce service est prioritaire pour 75% des Français et 67% des maires, mais ces derniers sont seulement 55% à penser le mettre en place bientôt.
- La diffusion de l’actualité communale grâce aux services en ligne est jugée importante par 61% des Français et 60% des maires.
A contrario, les domaines d’action jugés les moins prioritaires, à la fois par les maires et les Français sont l’éducation, l’urbanisme et la démocratie participative.
Enfin, les maires et les citoyens divergent sur l’importance à accorder aux services en ligne liés à l’enfance (jugés importants par 80% des Français contre 57% des maires) et au e-tourisme (jugé important par 73% des maires contre 66% des Français).

La perception d’une fracture davantage informatique que numérique
83% des maires estiment que plus de la moitié de leurs administrés sont éligibles à Internet, c’est-à-dire qu’ils ont la possibilité technique de s’y abonner, tandis qu’ils ne sont que 53% à penser que plus de la moitié de leurs administrés possèdent un ordinateur leur permettant de naviguer sur le net.

En réalité, selon l’ARCEP, entre 90% et 99% (en fonction du département) des foyers sont éligibles à Internet en haut débit, et une étude du Crédoc réalisée fin 2008 montre qu’environ 70% des foyers disposent d’un ordinateur (30% des non-diplômés, 67 % des adultes, 90% des cadres, 92% des 12-17 ans). Presque tous ces ordinateurs sont connectés à Internet, puisque 61 % des Français disposent d’un accès à Internet (26% des retraités, 27 % des non-diplômés, 34% des ménages modestes, 86% des étudiants, 88% des  cadres, 89% des 12-17 ans et 91% des hauts revenus).

n°488

25 Nov 2009

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi