ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°277 - 12/11/2020

Centre-ville et Commerce

Conséquences économiques du second confinement : Ville de France reçue en audience à l’Assemblée Nationale



Jeudi 6 novembre, le groupe de travail de la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale sur le suivi des conséquences économiques du 2nd confinement sur le commerce de proximité a auditionné Villes de France, représentée par Jean-François Debat, Président délégué et maire de Bourg-en-Bresse.
En avant-propos, les co-rapporteurs Julien Dive (LR – Aisne) et Stéphane Travert (LREM – Manche) ont rappelé l’esprit qui a guidé à la création de ce groupe de travail : face au confinement, les parlementaires souhaitent obtenir des retours des territoires et proposer des pistes de solution.

Sur la fermeture des commerces de proximité
La fermeture des commerces dits non-essentiels est un coup dur qui porte atteinte à la dynamique engagée avec le programme "Action Coeur de Ville". Une incompréhension s’est en effet installée avec la non-fermeture des rayons non essentiels dans les moyennes et grandes surfaces ainsi que certains magasin spécialisés. Les commerçants ont eu l’impression d’être lésés, alors qu’ils ont parfaitement respectés les protocoles sanitaires imposés jusqu'alors.

Les propositions de Villes de France
Si la situation économique des commerçants a été fortement fragilisée par le premier confinement, la reprise durant la période estivale avait donné des motifs d’espoirs. Le reconfinement vient annihiler cette espérance et installe une véritable inquiétude.
Villes de France a formulé trois propositions : soulager les charges fixes des commerçants, accompagner la mise en place de « market-place », adopter une réponse face aux acteurs du e-commerce.
Au-delà du confinement, c’est une véritable réflexion qui doit être engagée sur notre façon de consommer. La généralisation des « market-place », si elle n’est pas contrôlée, risque de transformer les boutiques en simples espaces de stockage et accompagner le mouvement de destructions des commerces, en totale contradiction avec le programme Action Cœur de ville.
Le groupe de travail a présenté son compte-rendu le 10 novembre devant les membres de la commission des affaires économiques. Les co-rapporteurs ont évoqué ces propositions comme pistes de solution. Les auditions vont se poursuivre dans les prochaines semaines, sur d’autres thématiques, avant la rédaction de recommandations qui seront transmises au gouvernement.

Lien vidéo

 

 

n°277

12 Nov 2020

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous, maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Directeur de la publication
Monsieur Jean-François Debat, Maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi