ONDES
URBAINES

Ondes moyennes n°586 - 12/01/2012

Les maires des villes moyennes gardent espoir malgré la crise


« 2012 s’annonce comme une année qui cristallise à la fois des difficultés et aussi de l’espoir pour les collectivités locales », a déclaré le président Christian Pierret, lors de la cérémonie annuelle des vœux de la FVM qui se sont déroulés hier, mercredi 11 janvier 2012.

« En premier lieu, la crise de confiance du système bancaire marque pour les collectivités locales une étape importante au cours de laquelle elles vont devoir trouver des alternatives au manque prévisible de financements extérieurs, et surtout répondre à court terme à la couverture de leurs investissements.
Les villes moyennes vont devoir anticiper la mise en œuvre de la réforme territoriale, en particulier son volet intercommunal, qui va induire des évolutions en termes de périmètres, de démographie, de gouvernance, de budget…. Concernant l’évolution des schémas de coopération intercommunale, il apparaît indispensable, et urgent, de sécuriser juridiquement les collectivités qui connaissent des situations de blocage.
Les villes moyennes et leurs agglomérations éprouvent une certaine inquiétude concernant la panne constatée sur le terrain de la construction du logement, en particulier en matière d’habitat social. Dans ce contexte, la filière HLM risque, notamment en secteur tendu, d’avoir des difficultés à boucler ses plans de financement, et certains de nos projets locaux vont devoir s’arrêter, faute de financement.
En 2012, les enjeux de dessertes, de réseaux et d’emprises ferroviaires sont toujours cruciaux pour les villes moyennes et leurs agglomérations. 
Dans un contexte d’ouverture progressive à la concurrence, de réorganisation des liaisons et des dessertes ferroviaires, la Fédération des Villes Moyennes est très préoccupée de la place accordée par les opérateurs SNCF et RFF, à nos projets et initiatives locales. Il s’agit pour les villes moyennes de requalifier la principale « entrée de ville » (le quartier gare) et de renforcer l’accessibilité et donc l’attractivité.
Les rendre plus attractives, c’est aussi, bénéficier d’une couverture très haut débit grâce au déploiement de la fibre optique. La date annoncée de 2020 pour la couverture des villes moyennes en très haut débit est intenable pour la survie économique des villes moyennes. Nous demandons à gagner 5 ans pour les schémas d’accession des villes moyennes aux réseaux TICE et fibres optiques ».
Lors de cette réunion, le président de la FVM a présenté les grandes lignes du programme de travail de la FVM et a annoncé la tenue, jeudi 15 mars 2012, des prochains Rendez-vous de l’intelligence locale, qui se tiendront sur le thème « Faire face à la crise financière internationale ». Le programme de cette journée, en préparation, sera disponible très prochainement. 

n°586

12 Jan 2012

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi