ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°293 - 18/03/2021

Aménagement du territoire

L’institut Montaigne plaide pour un rééquilibrage économique entre les territoires



Dans un rapport publié le 11 mars, l’Institut Montaigne s’est intéressé au déséquilibre territorial français entre les métropoles et les territoires « épars ». Ces derniers représentent 70% de la population et 98% de la superficie nationale mais connaissent une croissance économique et un niveau de vie en stagnation qui favorise l’émergence d’un sentiment d’abandon.
Le rapport, présidé par Paul Hermelin, président du Conseil d’administration de Capgemini, pointe que les villes moyennes et les territoires ruraux souffrent d’une faiblesse de leurs infrastructures de réseaux et de leur maillage entrepreneurial qui les rendent particulièrement vulnérables aux crises. Pour l’Institut Montaigne, alors la crise sanitaire risque de creuser les inégalités, le plan de relance doit justement permettre un rééquilibrage territorial en soutenant notamment les filières productives.
En s’appuyant sur les exemples de l’Allemagne et de l’Italie du Nord, le rapport identifie les priorités d’action et

 

formule une vingtaine de propositions à destination des « territoires épars » :
- Investir dans les infrastructures numériques en accélérant le développement de la couverture 5G. Le télétravail est également un enjeu avec une multiplication des espaces de coworking ;
- Accélérer le verdissement de l’économie en privilégiant la rénovation énergétique des bâtiments, en favorisant le passage à une mobilité bas carbone (développement d’une filière hydrogène, déploiement d’infrastructures électriques dont les bornes de recharge) et en s’appuyant sur un réseau ferroviaire du quotidien ;
- Soutenir le développement d’une offre locale de formation universitaire et professionnelle d’excellence ;
- Renforcer le tissu local des entreprises (PME et ETI) par le biais de mesures fiscales : suppression totale de la CVAE dans les villes moyennes, création d’un crédit d’impôt de modernisation technologique, allègement de la fiscalité du patrimoine en relevant l’abattement sur l’assiette des successions sur le patrimoine de nature professionnelle jusqu’à 1 million€.

Retrouvez le rapport et son résumé

n°293

18 Mars 2021

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi