ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°158 - 20/12/2017

Attractivité

Satisfaction des élus de Villes de France sur le Plan d’action villes moyennes


Longtemps oubliées des politiques publiques (les dernières politiques publiques ciblées sur les villes moyennes datent du début des années 70), les villes moyennes, qui sont la colonne vertébrale du territoire français, font aujourd’hui l’objet d’une action singulière et innovante. Villes de France reçoit très favorablement l’annonce d’un Plan national en faveur des villes moyennes, faite par le Premier ministre lors de la Conférence nationale des territoires du 14 décembre 2017 et détaillée par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des Territoires, en marge de la conférence, le vendredi 15 décembre à Rodez.
Intitulé « Action Cœur de Ville », ce plan comporte trois volets principaux : habitat, commerce et services, pour lesquels Villes de France a formulé plusieurs propositions très concrètes, notamment sur la nécessaire revitalisation des cœurs de villes au caractère patrimonial reconnu, avec un rééquilibrage entre commerce de centre-ville et commerce de périphérie, mais aussi sur la réhabilitation de l’habitat ancien dégradé de cœur de ville, le maintien des services aux publics en centre-ville ou les infrastructures numériques.
Ce Plan se concentre sur le cœur de ville, ce qui constitue un point essentiel de la vitalité des villes moyennes. Villes de France se réjouit de constater que des moyens financiers importants, de l’ordre de 5 milliards d’euros, sont déployés sur la période quinquennale et salue la démarche innovante et partenariale engagée par le Gouvernement dans le processus d’action. Les élus de Villes de France sont prêts à travailler sans attendre à la concrétisation de ce Plan.
Pour autant, dès le 15 décembre, Villes de France a regretté par voie de communiqué que l’Etat ne s’engage pas davantage sur des mesures plus significatives en matière d’attractivité et de développement économique. En particulier par le soutien au tissu des TPE-PME très présentes sur les territoires des villes moyennes, mais aussi en s’appuyant davantage sur la nouvelle économie comme l’économie circulaire, la smart city, l’économie de la transition démographique… Elle souhaite aussi que l’Etat s’engage davantage en matière d’accessibilité aux villes moyennes, notamment par la qualité de la desserte ferroviaire, le développement de l’offre de soins et apporte des garanties du matière de maintien de l’offre l’enseignement supérieur de proximité, éléments essentiels à l’attractivité et à la cohésion du territoire.
Consulter le dossier de presse

n°158

20 Déc 2017

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi