ONDES
URBAINES

Ondes moyennes n°568 - 31/08/2011

Alternance - Objectif revalorisation !


« Le Gouvernement a placé l’emploi des jeunes au cœur de ses priorités et entend développer fortement les formations en alternance, qui garantissent une insertion professionnelle durable. Sous l’impulsion du président de la République, qui a fixé comme objectif le nombre de 800 000 alternants, dont 600 000 apprentis, d’ici à 2015, le Gouvernement agit sur trois leviers complémentaires » a indiqué la ministre chargée de l’apprentissage et de la formation professionnelle qui présentait une communication relative à la réforme de l’alternance, lors du conseil des ministres le 24 août dernier.

Plan d’action gouvernemental

Nadine Morano a ensuite détaillé les trois leviers gouvernementaux, complémentaires aux dispositions de la loi « Cherpion » du 28 juillet 2011 pour le développement de l’alternance et la sécurisation des parcours professionnels.
Le premier levier d’action passe par « la revalorisation des formations en alternance », et de rappeler que la loi Cherpion instaure une carte « étudiant des métiers » qui donne droit aux mêmes avantages  que la carte étudiant. Le 5 mai dernier, une campagne de communication a été lancée sur l'apprentissage à destination du grand public pour inciter les jeunes et leurs parents à se tourner davantage vers ce type de formation. La campagne encourage les entreprises à s'engager encore plus en faveur de l'emploi des jeunes.
 
Le second levier d’action « encourage la mobilisation des entreprises, qui bénéficient d’une nouvelle aide à l’embauche particulièrement incitative ». Ainsi, un dispositif « zéro charge » pendant un an pour toute embauche supplémentaire d’un jeune sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation est institué pour les PME de moins de 250 salariés.
En complément, la loi de finances rectificative pour 2011 a relevé le quota d’alternants pour les entreprises de plus de 250 salariés de 3 % à 4 %.
 
Le troisième levier d’action prévoit « le développement d’une offre de formation de qualité et adaptée aux besoins des entreprises et des territoires ». Nadine Morano a précisé, à cet égard, que dans le cadre des contrats d’objectifs et de moyens (COM) apprentissage, passés avec les régions pour la période 2011-2015, l’État consacrerait 1,75 Mds€ au développement de l’appareil de formation. À ce jour, onze régions ont contractualisé avec l’État. La ministre a également rappelé qu’un appel à projet, doté de 500 M€ dans le cadre du programme d’investissements d’avenir, est destiné à développer un environnement favorable à l’autonomie et à l’insertion professionnelle des jeunes, notamment par la création de 15 000 places d’hébergement.
 
« Le Gouvernement attend désormais une forte mobilisation de l’ensemble des acteurs de l’alternance, en particulier des entreprises » a conclu Nadine Morano.

Financement de projets

Vendredi 26 août, François Fillon, en déplacement à Beauvais, dévoilait la deuxième vague de projets financés dans le cadre des investissements d’avenir à hauteur de 21 M€ (lire la brève, ci-contre).
On rappellera que fin 2010, un appel à projets avait été lancé après la signature d’une convention relative au programme d'investissements d'avenir (action « investissement dans la formation en alternance ») entre l'État et la Caisse des dépôts. Cette convention prévoit d’engager 250 M€ afin de financer une cinquantaine d'opérations portant sur la création, l'extension ou la reconversion de CFA ou d'organismes formant des jeunes en contrat de professionnalisation, ainsi que 250 M€ pour créer près de 10 000 nouvelles places d'hébergement pour les personnes en formation en alternance.
 

n°568

31 Août 2011

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi