ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°111 - 07/12/2016

Action extérieure

La France valorise ses actions en faveur de la biodiversité à Cancun


La 13ème conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique (CDB) se tient actuellement jusqu’au 17 décembre 2016 à Cancun au Mexique. Signée à ce jour par 196 pays, la Convention sur la diversité biologique est la première convention internationale concernant la biodiversité. L’objectif de cette rencontre internationale est de dresser un bilan à mi-parcours des objectifs « d’Aichi 2020 » pour la protection de la biodiversité. L’association Ville de France, membre signataire de la stratégie nationale de la biodiversité, s’est engagée de son côté au suivi concret de l’application de cette convention au travers de la promotion des actions locales de ses adhérents.
Faire le bilan des objectifs d’Aichi
Le but de cette conférence des parties qui débute au Mexique est de dresser un bilan des objectifs d’Aichi à l’approche de 2020. En 2010, lors de la 10ème conférence des parties de la Convention à Nagoya, au Japon, un plan stratégique a été adopté pour la période 2011-2020, contenant 20 objectifs chiffrés et datés qui couvrent l’ensemble des pressions directes et indirectes sur la biodiversité : ce sont les « objectifs d’Aichi ». Ces objectifs seront revus en 2018 pour la période 2020-2030. Ce dossier est suivi de longue date par les associations d’élus locaux français. Ainsi, l’association Villes de France s’était associée dès 2012 à la « Déclaration commune des associations françaises d’élus et de collectivités territoriales pour la biodiversité » (Villes de France portait alors le nom de « Fédération des villes moyennes »), avec le soutien et la collaboration du Comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), et participe actuellement au groupe de travail « Collectivité locales de l’UICN-France » présidé par Catherine Ribes, ainsi qu’au comité de suivi du projet «Initiatives innovantes des collectivités territoriales françaises pour la préservation de la biodiversité» en cours de réalisation.
Les collectivités locales concernées
En France, la réalisation des objectifs d’Aichi repose principalement sur la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB), déclinée à l’échelle des régions. L’association Villes de France, membre du Comité national de la SNB, a d’ailleurs adhéré à la Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020, et a adhéré à un « engagement volontaire » dans les deux ans suivant son adhésion, notamment concernant la biodiversité en ville. Cet engagement sera évalué par une commission multi-acteurs (ONG, ministères, fédérations professionnelles, syndicats professionnels...). Rappelons que la SNB 2011-2020 met en place un cadre pour que, complémentairement aux engagements de l’État, tous les porteurs de projets (dont les villes et leurs intercommunalités) puissent s'engager dans la mise en œuvre d'actions en faveur de la biodiversité et ainsi assumer leurs responsabilités sur une base volontaire. Chacun, selon ses moyens et dans le cadre de ses compétences, peut contribuer à atteindre les 6 orientations stratégiques et les 20

 

objectifs de la stratégie qui visent à "préserver et restaurer, renforcer et valoriser la biodiversité,  en assurer l’usage durable et équitable, en réussissant pour cela l’implication de tous et de tous les secteurs d’activité".
La France veut faire valoir ses « avancées »
Barbara Pompili, secrétaire d’État en charge de la biodiversité, représentera la France lors de cet événement international. Avec la promulgation de la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages le 8 août 2016, la France a mis en œuvre ses engagements internationaux en faveur de la biodiversité. En plus des politiques européennes inscrites dans la Convention sur la diversité biologique (CDB), la France déploie des politiques nationales sectorielles comme la trame verte et bleue ou encore l’affichage environnemental. En ouverture de la COP 13, l’objectif de ce « segment de haut niveau » est d’adopter une déclaration sur les enjeux de l’intégration de la biodiversité dans les politiques sectorielles, et en particulier dans le domaine du tourisme.
Pour en savoir plus :
Le site web de la COP13
Convention on Biological Diversity

n°111

07 Déc 2016

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi