ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°158 - 20/12/2017

Aménagement du territoire

Villes moyennes : vulnérabilités, potentiels et configurations territoriales


Localtis a publié dans son édition datée du 19 décembre 2017, un article intitulé « Trente villes moyennes particulièrement fragiles », qui s’appuie sur une note du CGET qui légitime une action spécifique en faveur des villes moyennes, telle que le plan "Action cœur de ville", dont Ondes urbaines reprend des extraits. Selon cette note, une trentaine de villes moyennes sont "particulièrement fragiles".
Ce n'est sans doute pas un hasard si, le jour du lancement du plan "Action cœur de ville" destiné à revitaliser les centres des villes petites et moyennes, le Commissariat général à l'égalité des territoires a publié une note sur les 203 villes moyennes qui concentrent 23% de la population française. Le commissariat souligne le rôle très particulier de ces villes dans la cohésion du territoire. "Maillons fondamentaux de l'armature urbaine française", elles assurent des fonctions de "centralité" et constituent un "trait d'union qui connectent les territoires entre eux". Mais elles connaissent aussi des facteurs de fragilité. Parmi eux, le CGET pointe les risques d'une "spécialisation industrielle et administrative" (beaucoup accueillent des industries positionnées sur des activités de faible valeur ajoutée), une population vieillissante (les retraités représentent plus du tiers de la population dans un tiers des villes moyennes), une plus faible proportion de cadres et de diplômés de l'enseignement supérieur. Le chômage y a augmenté plus vite qu'ailleurs (+2,8% entre 2008 et 2013, contre 2% en France), le taux de pauvreté y est plus élevé (17,8 % contre 14,5 % en 2013), de même que le nombre de jeunes non insérés (21% contre 14%).
En croisant ces différentes données, le CGET identifie ainsi 30 villes moyennes "particulièrement fragiles", avec une forte concentration dans la partie Nord et Est de la France : Boulogne-sur-Mer, Calais, Maubeuge, Dieppe, Abbeville, Charleville-Mézières, Sedan, Saint-Quentin, Laon, Saint-Dié-des-Vosges, Flers, Vernon, Saint-Dizier... On compte aussi dans le lot des villes du centre de l'hexagone, Montbéliard, Auxerre, Châtellerault, Vierzon, Nevers, Montluçon, Guéret, Oyonnax, Tulle, Tarbes, Menton... En revanche, les villes moyennes de Bretagne, des façades atlantique et méditerranéenne et de la vallée du Rhône sont dans une situation globalement "favorable".

n°158

20 Déc 2017

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi