ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°336 - 10/03/2022

Europe

Le Comité des régions veut renforcer son pouvoir décisionnel



A l’occasion d’un sommet à Marseille les 3 et 4 mars, le Comité européen des régions a adopté le « manifeste de Marseille ». Ce document comporte 12 points : l’importance des 1,2 millions d’élus locaux et régionaux, la promotion d’une « Maison de la démocratie européenne », la place des sujets européens dans les élections nationales et locales, la lutte contre les fractures de légitimité politique et juridique, le renforcement du pouvoir décisionnel du Comité des régions, la mise en place d’un dialogue permanent et local avec les citoyens, l’importance de la cohésion européenne, la participation des collectivités à la conception et la mise en œuvre de certaines politiques ainsi qu’un accès direct aux financements, la mise en place d’une Union européenne de la santé ainsi que d’un programme rural européen enfin l’appui sur les liens locaux avec les pays voisins de l’Union et l’enjeu de l’éducation et de la citoyenneté, particulièrement chez les jeunes. Pour rappel, Villes de France a publié en début d’année une contribution à la conférence sur l’avenir de l’Europe, élaborée par le groupe de travail Europe, présidé par Luc Bouard, maire de La Roche-sur-Yon. Cette contribution comportait plusieurs propositions dont celle de faire du Comité des régions une organisation représentative des villes dotée d’un rôle renforcé en appui au Parlement européen.

Accéder au manifeste de Marseille
Accéder à la contribution de Villes de France

 

 

n°336

10 Mars 2022

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi