ONDES
URBAINES

Ondes moyennes n°684 - 26/02/2014

Les Campus des métiers et des qualifications au coeur du développement économique et social des territoires


La loi pour la refondation de l’école du 8 juillet 2013 fixe à la Nation l’objectif de valoriser l’enseignement professionnel, atout pour le redressement productif de la France et pour l’insertion professionnelle des jeunes. La création des Campus des métiers et des qualifications s’inscrit dans cette perspective et répond au besoin d'adaptation et de modernisation de l'offre de formation technologique et professionnelle.
Mis en place depuis 2013, les Campus des métiers et des qualifications contribuent à soutenir, par la formation, les politiques territoriales de développement économique et social. Ils ont pour objectifs d’élever les niveaux de qualification et de faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi. Ils peuvent, en outre, s’inscrire dans une synergie avec les pôles de compétitivités régionaux.
Labellisation : 2e appel à projets
À la suite d'un premier appel à projets, douze (dont huit en villes moyennes) Campus des métiers et des qualifications ont déjà été labellisés, en association avec les Régions et les partenaires du monde économique, dans des secteurs tels que l'aéronautique, la plasturgie, l’habitat ou encore les énergies renouvelables.
Les projets de Campus font l’objet d’une labellisation pour une durée de quatre ans, renouvelable. Cette labellisation est attribuée par une commission composée de représentants des collectivités régionales, des recteurs, de l’Association des régions de France (ARF), des inspections générales de l’Éducation nationale, des directions du ministère de l’Éducation nationale, du ministère de l’Enseignement supérieur et du ministère du Redressement productif.
Un second appel à projets a été publié le 20 février dernier avec l’objectif de labelliser de nouveaux Campus dès le début de l'été. Les projets doivent être transmis au plus tard le 15 juin 2014.
L'objectif politique est de réaliser au moins un Campus des métiers et des qualifications par région et de les faire émerger autour des thématiques très innovantes comme le numérique ou très ancrées dans des dynamiques régionales comme le tourisme, l’hôtellerie et la restauration.
Elever les niveaux de qualification
Ces pôles d'excellence réunissent sur le même site ou en réseau des établissements d'enseignement du secondaire, du supérieur, des laboratoires de recherche, des centres de formation des apprentis, des organismes de formation, des entreprises. Ils sont centrés sur des filières spécifiques et sur des secteurs d'activités d’excellence correspondant à un enjeu économique national ou régional bien identifié, soutenu par la collectivité et les entreprises. Ils favorisent les synergies entre tissu économique local et laboratoires de recherche.
Le développement des Campus des métiers et des qualifications doit favoriser les choix d'orientation des élèves et des étudiants en leur offrant des parcours de réussite ambitieux en lien avec les stratégies nationales et régionales de développement de filières industrielles et de services sur les territoires.
Ils proposent aux jeunes une gamme de formations générales, technologiques et professionnelles jusqu’au plus haut niveau, dans un champ d’activités d’avenir. Ils doivent permettre aux entreprises d’embaucher des salariés bien formés, de favoriser le développement économique régional et l’insertion professionnelle des jeunes.
Filières d’excellence
Les Campus des métiers et des qualifications proposent des filières de formation en lien avec la politique de redressement productif :
- Filières créatrices d’emploi, telles que celles de l’industrie, du bâtiment et des travaux publics, des industries graphiques, de l’énergie, du numérique, mais aussi de l’hôtellerie-restauration et d’autres secteurs des services.

 

- Filières d’avenir, en lien notamment avec les technologies génériques, dont le numérique, la santé et l’économie du vivant, la transition énergétique ou la sécurisation des informations et des transactions.
Les liens privilégiés avec les entreprises locales facilitent l’accueil des élèves pour leur formation en entreprise et la formation continue des salariés. Ils favorisent également la réalisation de prototypes, en mettant des plateaux techniques à disposition du Campus. C’est un lieu propice à l’innovation technologique sous toutes ses formes et aux transferts de compétences.
Afin de favoriser les parcours des élèves jusqu’aux diplômes de l’enseignement supérieur, les Campus des métiers et des qualifications facilitent la mixité des parcours, permettant aux jeunes d’adopter différents statuts tout au long de leur formation : scolaire, apprentissage, voire stagiaire de la formation professionnelle. Ils jouent également un rôle important en matière d’information sur les possibilités offertes par la validation des acquis de l’expérience (VAE). Ainsi les Campus des métiers et des qualifications peuvent comporter des centres de formation d’apprentis (CFA) et des organismes de formation continue. Parmi les objectifs des Campus figure le développement de la dimension internationale de leurs formations.
Ces Campus participent ainsi au redressement productif, au développement économique des territoires et à la compétitivité des nouvelles filières industrielles en mobilisant les établissements d’enseignement professionnel et technologique.
Un bilan d’étape et un suivi de chaque Campus seront assurés par la commission de labellisation avec l’appui de la direction générale de l’Enseignement scolaire (DGESCO), à l’issue de deux ans d’attribution du label. Une évaluation des activités et des résultats des Campus labellisés sera réalisée au cours de la quatrième année de labellisation, en vue du renouvellement du label. Des indicateurs communs d’évaluation seront produits pour évaluer les résultats et l’impact sur le territoire.
Tout savoir sur le dossier de candidature
Télécharger la liste des 12 Campus labellisés

n°684

26 Fév 2014

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi