ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°165 - 21/02/2018

Culture

Rapport Orsenna : faut-il étendre les horaires des bibliothèques ?


Intitulé « Voyage au pays des bibliothèques - Lire aujourd’hui, lire demain », le rapport Orsenna sur les bibliothèques a été remis le 20 février au président Emmanuel Macron et à Françoise Nyssen, ministre de la Culture. Le principal message est que l’extension des horaires d’ouverture est nécessaire mais que le soutien de l’Etat l’est aussi et que les collectivités doivent garder la main sur cette politique. A l’issue d’un Tour de France des bibliothèques, Erik Orsenna de l’Académie Française et Noël Corbin, inspecteur général des affaires culturelles, conçoivent par ailleurs dans leur rapport, les bibliothèques comme de futures « maisons de service public culturel ».
Un Etat en support des politiques locales
La ministre Françoise Nyssen a annoncé dans un communiqué du 20 février la tenue d’une « journée professionnelle » le 9 avril 2018 pour la mise en œuvre des préconisations du rapport. L’enjeu essentiel est confirmé : les collectivités préserveront leur liberté de décision et seront accompagnées par l’Etat, qui a augmenté de 8 millions d’euros l’aide

 

aux collectivités pour l’extension des horaires d’ouverture de leurs bibliothèques dans la loi de finances pour 2018.
Etat des lieux des bibliothèques et points de lecture
Le rapport pointe que seules 130 des 16 500 bibliothèques et points de lecture, soit 0,8%, ouvrent le dimanche. La question est toutefois complexe avec des spécificités locales. En chiffres : 7 700 bibliothèques, 8 800 points de lecture, 38 000 agents, 82 000 bénévoles, 27 millions de personnes accueillies chaque année, 6,5 millions de mètres carrés, 1,7 milliard d’euros de budgets annuels, essentiellement financés par les collectivités locales. Le rapport invite le gouvernement à s’intéresser par ailleurs aux bibliothèques universitaires, moins de quinze ouvrant le dimanche.
Préconisations pour une ouverture de 45 à 50 heures
Le rapport préconise notamment sur la base des retours d’expériences à l’étranger, une ouverture de 45 heures par semaine pour les villes de plus de 20 000 habitants et de 50 heures pour celles de plus de 100 000, qui devraient aussi avoir au moins une bibliothèque ouvrant le dimanche. La moyenne actuelle est de 38 heures à Paris contre 78 à Londres ou encore 88 à New York.
Selon les auteurs, l’appui financier de l’Etat devrait soutenir environ 200 projets d’extension des horaires pour une couverture partielle des surcoûts. Ils demandent le maintien des emplois aidés et préconisent pour les petites communes une mutualisation des locaux et personnels avec La Poste.
Des maisons de service public culturel
Alors que le colloque « La bibliothèque du XXI siècle » avait déjà abordé cet horizon, Erik Orsenna et Noël Corbin retiennent la notion de « maisons de service public culturel » avec un rôle consolidé sur les pratiques culturelles. Parmi les préconisations : multiplier les partenariats, développer des réseaux avec l’Education nationale, encourager la lecture hors-les-murs, lutter contre la fracture numérique, accompagner les recherches d’emplois. Allant plus loin, les auteurs suggèrent que "lors de la rénovation ou construction de nouvelles bibliothèques, [de] privilégier (surtout dans les villes petites et moyennes) la mutualisation d'espaces avec des services intervenant dans le champ de la cohésion sociale (PMI, CCAS, Pôle emploi) et les maisons de services au public".
La ministre de la Culture souhaite quant à elle pour chaque département, a minima une bibliothèque référente pour l’apprentissage du français et trois bibliothèques avec un module de sensibilisation aux « Fake news ».
Voir le rapport
Voir le communiqué de presse

 

n°165

21 Fév 2018

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi