ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°165 - 21/02/2018

Numérique

Etat des lieux de l'open data dans les territoires


Lors de la journée Villes Internet de début février, l’association Open Data France a fait le bilan de l’ouverture des données dans les collectivités, à six mois de l’obligation réglementaire. En effet, la loi République numérique a fixé à octobre 2018 l’obligation d’ouverture des données pour les collectivités de plus de 3500 habitants. Le programme expérimental Open Data Locale de l’association Open Data France a pour objet d’accompagner les collectivités dans leur démarche.
Ouverture des données : où en est-on ?
Seules 8% des 4500 collectivités concernées par l’obligation sont actuellement en mesure de publier des données sur un portail dédiée. Il est toutefois à noter une accélération en 2017 avec une hausse de 61% des collectivités ayant libéré leurs données depuis le 1er janvier 2017. Open Data France déclare également que 139 collectivités ont « engagé une démarche » et 271 sont « en cours de réflexion ». Si le nombre de collectivités concernées sera loin d’être atteint avant octobre, l’enjeu est avant tout d’avancer sur l’open data car le temps de sensibilisation des élus et techniciens a été sous-estimé. Parmi les 23 000 jeux de données ouverts, une diversité de thématiques intéressantes : les territoires (32%), l’administration (28%), la culture, les sports et loisirs (17%), l’éducation et la recherche (10%), l’urbanisme et le logement (7%).
Mode d’emploi et suites
Une boîte à outils pédagogique est proposée par Open Data France pour accompagner les collectivités dans les différentes étapes du processus, elle a été conçue dans le cadre d’une expérimentation avec 9 territoires. Parmi les outils en question, un serious game afin de former les ambassadeurs de l’open data dans toutes les collectivités. Les territoires de l’expérimentation souhaitent désormais plancher avec les éditeurs partenaires pour automatiser les outils de publication afin que les collectivités les plus en difficultés puissent se concentrer sur le ciblage des données. Enfin se pose la question de la réutilisation des données, le GIP Ternum BFC par exemple, organise un « hackaton permanent ».
En ce qui concerne Open Data France, l’association souhaite approfondir les outils d’accompagnement et mène un programme Qualidata, financé par le PIA 2 afin de qualifier et assurer l’interopérabilité des jeux de données. Les résultats de son observatoire de l’Open Data dans les territoires devraient être dévoilés prochainement.
En savoir plus

 

n°165

21 Fév 2018

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi