ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°320 - 04/11/2021

Tourisme

Propositions de l’Alliance France Tourisme pour une stratégie touristique



L'Alliance France Tourisme publie ses "propositions pour une stratégie touristique française". Présidé par Dominique Marcel, président du conseil d’administration de la Compagnie des Alpes (groupe Caisse des Dépôts), ce "cercle de réflexion"

 

regroupe "les entreprises leaders du secteur du tourisme" : Accor, Groupe Barrière, Belambra, Groupe ADP, GL Events, Kering, Oui SNCF, Pierre et Vacances, Selectour, Viparis...

Ériger le tourisme au rang de priorité et s’armer d’une stratégie française
Les deux premières propositions sont d’une part de se doter d’une stratégie nationale structurant le secteur pour les 10 prochaines années, de déployer une gouvernance solide pour piloter cette vision stratégique et d’organiser le dialogue entre les pouvoirs publics et le secteur, et d’autre part d’améliorer le suivi statistique du secteur, de bâtir et promouvoir la souveraineté numérique française par la protection des données touristiques.

Inventer l’industrie touristique du futur
Ce second axe comprend sept propositions dont restructurer et moderniser l’offre existante et relancer l’investissement. L’Alliance invite à structurer l’offre de services dans les territoires : créer des pôles de compétitivité touristiques, s’appuyer sur des parcours à thématiques fortes et identifier les tendances émergentes. Autre enjeu majeur : organiser la stratégie marketing en France et à l'étranger notamment en réinstaurant les contrats de destinations et en partageant les stratégies de promotion de destinations spécifiques selon un calendrier annuel, en coordination avec les instances stratégiques de la destination France. Enfin, la stratégie touristique française souhaitée viserait à rendre accessibles les destinations et favoriser les mobilités au sein des territoires mais aussi à accompagner la transformation vers un tourisme plus responsable et durable des entreprises résolument engagées et à réussir la transformation numérique.

Se professionnaliser pour améliorer la qualité de l’offre de services
Concernant les métiers du tourisme, l’Alliance souhaite des mesures d’urgence pour gérer la crise des ressources humaines dont la réduction des charges salariales progressive et proportionnelle au nombre de salariés dans l’entreprise présentera l’avantage d’inciter à l’embauche. Enfin, le document propose de renforcer la formation y compris continue et l’apprentissage. Afin de développer des logiques d’employabilité en cohérence avec les besoins des entreprises et conformes aux destinations, l’Alliance propose notamment que les entreprises soient intégrées dans les conseils d’administration de tous établissements d’enseignement supérieur et des centres de formation. La stratégie française proposée devrait également travailler à l’attractivité de ces métiers et renforcer l’implication des Français vis-à-vis du tourisme.

S’adapter en simplifiant les normes et les procédures administratives
Dernière proposition : Redéfinir un cadre légal et simplifier les procédures administratives à même de favoriser la compétitivité des entreprises du secteur. L’Alliance propose de créer en urgence une instance de simplification du droit s’appliquant au secteur, composée d’acteurs du secteur du tourisme, d’élus, de hauts fonctionnaires, et de membres du Conseil national d’évaluation des normes. Pour finir, le document invite à mettre en place un guichet unique des services de l’État au niveau des préfectures de département.

Accéder au document

n°320

04 Nov 2021

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous, maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Directeur de la publication
Monsieur Jean-François Debat, Maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi