ONDES
URBAINES

Ondes moyennes n°559 - 01/06/2011

Tourisme

Trains d’équilibre du territoire (TET) - Installation du comité de suivi


Le secrétaire d’Etat aux Transports, Thierry Mariani, a installé ce lundi 30 mai, un comité de suivi de la convention d’exploitation pour les « Trains d’équilibre du Territoire  (TET), qui concerne au premier chef la desserte de très nombreuses villes moyennes (plus de 65).  Rappelons qu’une convention avait été signée en décembre 2010 entre l’Etat et la Sncf, par laquelle les signataires s’engageaient financièrement à pérenniser et moderniser 40 liaisons ferroviaires (trains Intercités, Corail, Téoz et Lunéa). Par cette convention, l’Etat s’est engagé pour une période de trois ans à verser une compensation annuelle de 210 millions d’euros pour équilibrer l’exploitation de ces lignes déficitaires et menacées de par leur vétusté et leur rentabilité.

Cette instance consultative, qui devrait se réunir deux fois par an, a pour mission « de s’assurer de la bonne exécution des engagements pris par l’Etat en sa qualité d’autorité organisatrice sur les 40 lignes d’équilibre du territoire et de faire des propositions d’amélioration sur la qualité du service rendu aux usagers sur ces lignes ».

Composition

Ce comité de suivi présidé par l’autorité organisatrice des transports (ministre chargé des transports et DGTIM) est composé de 19 membres :
- la SNCF, RFF, la DATAR, la DREAL
- les associations nationales d’élus : ARF, ADF, FMVM, AMGVF, GART
- les associations de consommateurs et d’usagers : fédération nationale des associations d’usagers des transports, association de défense, d’éducation et d’information du consommateur, association Léo-Lagrange de défense des consommateurs, conseil national des associations familiales laïques, Familles de France, Familles rurales, union nationale des associations familiales.
- Les offices du tourisme
- France nature environnement

Approche globale

Lors de ce comité, le directeur général de la branche SNCF Proximités, Jean-Pierre Farandou, a souligné l’importance de la nouvelle approche de traitement de ces lignes, désormais considérées dans leur globalité, en qualifiant les TET « d’objet nouveau et plein d’avenir », représentant un projet d’entreprise pour la SNCF.
Ainsi, prises en compte globalement, ces lignes représentent un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros, CA supérieur à celui de l’Eurostar.
Deux types de voyageurs ont été clairement identifiés sur ces lignes :
- les pendulaires, en particulier dans les régions limitrophes de l’Ile-de-France ;
- la clientèle voyage, avec des trajets longs et en attente d’un minimum de services.
Les attentes en termes de qualité de matériel et de services aux voyageurs sont donc légitimes et doivent faire l’objet d’une modernisation en conséquence (régularité des dessertes, informations voyageurs, e-billet, restauration…).

Actions structurantes

Parmi les annonces faites par le ministre des Transports au cours de l’installation du comité de suivi, nous retiendrons en particulier l’annonce de la réalisation d’un audit qui sera lancé avant l’été – sur une durée de 24 mois – sur l’ensemble de ces 40 lignes et qui fera l’objet d’une communication spécifique.
Une étude sur le matériel roulant sera également lancée à la fin du premier semestre 2011 avec pour objectif de formuler des propositions concrètes avant la fin de cette année.

n°559

01 Juin 2011

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi