ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°183 - 11/07/2018

Finances

Les enjeux du PLF pour 2019


Le député des Hautes-Alpes (LRem) et rapporteur général de la commission des finances de l’Assemblée nationale, Joël Giraud, a présenté ce mardi 10 juillet son rapport d’information préalable au débat d’orientation sur les finances publiques (LPFP) 2018 à 2022.
Celui-ci fixe la cible du déficit pour 2019 à 2,3% du PIB, soit une amélioration de 0,6 point par rapport à la prévision de la loi de programmation des finances publiques. Cette hypothèse s’appuie sur des prévisions de croissance de 2% en 2018 et 1,9% en 2019, prévisions qui ont été jugées un peu élevées par la Cour des Comptes. En tout état de cause, le déficit public resterait inférieur aux objectifs fixés par la LPFP (+ 2,9%) en 2019.
Effort sur la dépense publique
D’après ce document préparatoire, le Gouvernement a prévu d’intensifier l’effort de maîtrise de la dépense publique avec un taux de croissance en volume (et hors crédits d’impôts), passant de 0,7% en 2018 à 0,4% en 2019. En valeur, le taux de croissance de la dépense publique s’établirait à 1,4% en 2019, au lieu de 1,8% en 2018. Le rythme d’évolution de la dépense de l’Etat devrait donc fortement ralentir, passant de 1,7% en 2018 à 0,4% en 2019.
Le taux d’évolution des dépenses des administrations publiques locales serait un peu plus dynamique entre 2018 et 2019, passant de 1,4% à 2,2%, du fait du cycle électoral et de l’approche des échéances municipales. Le solde des administrations publiques locales s’établirait à 2,7 milliards d’euros, soit un excédent stable à 0,1 point de PIB par rapport à 2018.
Poursuite du désendettement public
En 2019, le rythme de désendettement se poursuivrait à 0,3 % du PIB par rapport à 2018, résultat d’une hausse plus soutenue que prévue de la croissance économique, et d’un déficit plus faible que prévu en 2017. Le ratio de dette publique s’établirait en 2019 à 96% du PIB, soit un niveau inférieur d’un peu plus d’un point de PIB que prévu dans la trajectoire.
Incertitudes sur les économies
Le rapport note que le Gouvernement devra préciser les mesures précises et concrètes d’économies sur les missions du budget général de l’Etat, lors de la présentation du projet de loi de finances pour 2019. Le Gouvernement pourrait apporter les premiers éléments lors du débat d’orientation des finances publiques à venir.

n°183

11 Juil 2018

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Jonathan Gainche

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi