ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°2 - 02/07/2014

Politique de la ville

Les trois priorités des nouveaux "contrats de ville"


Le 25 juin 2014, Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des  Droits des femmes, de la Ville, de la  Jeunesse et des Sports, a diffusé un communiqué de presse présentant officiellement les priorités des nouveaux contrats de ville, à la suite du Conseil des ministres du même jour. Les contrats auront donc trois priorités :
1- un pilier « cohésion sociale ». Le contrat de ville devra prévoir les mesures de soutien aux équipements sociaux, culturels, sportifs, et aux associations assurant le lien social sur le territoire ; il assurera un investissement supplémentaire des partenaires du contrat de ville dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la justice. Une attention particulière sera apportée aux familles monoparentales, avec des aides à la garde d’enfants, au retour en emploi et à l’accompagnement dans la parentalité.
2- un pilier « cadre de vie et renouvellement urbain », avec pour objectif une amélioration de la vie quotidienne des habitants des territoires prioritaires, en particulier de ceux qui résident dans le logement social : les contrats de ville programmeront les créations d’équipements, la mobilité dans le parc résidentiel et l’installation de nouvelles activités dans le quartier ; ils détailleront les initiatives prises « pour l’amélioration des relations entre la police et la population ». Enfin, dans les territoires éligibles au nouveau programme national de renouvellement urbain, les contrats détermineront les « objectifs opérationnels de transformation du quartier et de mixité sociale ».

 

3- un pilier « développement de l’activité économique et de l’emploi », avec pour objectif une réduction de moitié sur la durée du contrat de ville des écarts de taux d’emploi, en particulier au bénéfice des jeunes. Les contrats de ville assureront une présence de Pôle emploi et des missions locales dans chaque territoire prioritaire, la mobilisation d’au moins 20 % des contrats aidés et des aides à l’emploi pour les jeunes des quartiers, et le développement d’un soutien actif à l’entreprenariat.
Enfin, il est rappelé que la loi du 21 février 2014 pose le principe de la co-construction de la politique de la ville avec les habitants : dorénavant, tous les dispositifs (contrats de ville et projets de renouvellement urbain) devront être conçus et pilotés en associant les citoyens concernés. Des « conseils citoyens » seront créés dans les territoires prioritaires, qui auront pour mission « d’être des lieux d’échanges entre habitants, de développer l’expertise d’usage, d’assurer la représentation des habitants dans toutes les instances du contrat de ville et de constituer un espace permettant les initiatives à partir des besoins des habitants ».

n°2

02 Juil 2014

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi