ONDES
URBAINES

Ondes moyennes n°468 - 10/06/2009

Election

Elections européennes - Résultats au niveau de l’UE à 27


Jusqu’en 2009, 785 députés siégeaient au Parlement européen depuis l'élargissement à la Roumanie et à la Bulgarie. Depuis l’application du traité de Nice, le nombre de députés est fixé à 736. Le nombre de députés élus dans chaque Etat membre est proportionnel à la taille de ce pays. C'est l'Allemagne qui en compte le plus (99) et Malte le moins (5). La France dispose ainsi de 72 députés, la Belgique 22 et le Luxembourg 6.

Participation en baisse
Depuis 1979, malgré les changements successifs de périmètre de la CEE, puis de l’Union européenne, le taux de participation reste en baisse constante : 62 % en 1979, 59 % en 1984, 58 % en 1989, 57 % en 1994, 49,5 % en 1999, 45,8 % en 2004, et 43,1 % en 2009. En France, le taux de participation s’est élevé le 7 juin dernier à hauteur de 40,7 %, 65 % (contre 42,8 % en 2004, soit -2,15 points).  Par ailleurs, la baisse de la participation est très importante en Lituanie (20,9 %, soit -27,5 points) où, il faut le rappeler, il y a cinq ans les élections européennes étaient couplées avec le 1er tour de l'élection présidentielle ; à Chypre (59,4 %, soit -11,7 points) et en Grèce (52,18 %, soit -11 points). Le vote est obligatoire dans ces deux derniers Etats même si les autorités avaient annoncé qu'aucune sanction ne serait appliquée en cas d'abstention. La participation a toutefois fortement augmenté dans six Etats membres : +16,5 points en Estonie (43,2%), +11,72 en Lettonie (53,06 %), +11,65 au Danemark (59,5%), +8,81 en Bulgarie (37,49 %), +6,53 en Pologne (27,4 %) et +6 en Suède (43,8 %).

Les groupes politiques
À partir de juillet 2009, tout groupe politique au Parlement européen devra être constitué de députés d'au moins sept États membres, les conditions ayant été durcies en la matière. Le nombre minimum de députés nécessaires pour constituer un groupe politique est fixé à 25. La répartition des députés en fonction des groupes devrait probablement être la suivante :
- groupe du Parti populaire européen (Démocrates-chrétiens) et des Démocrates européens (PPE-DE), 263 membres ;
- groupe socialiste au Parlement européen (PSE), 159 membres ;
- groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE), 80 membres
- groupe Union pour l'Europe des Nations (UEN), 35 membres ;
- groupe des Verts/Alliance libre européenne (GREENS/ EFA), 52 membres ;
- groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/ NGL), 33 membres ;
- groupe Indépendance/Démocratie (IND/ DEM), 19 membres ;
- autres, 90 membres.
Toutefois, il s’agit de rester prudent avec ces premières estimations diffusées dès cette semaine par les instituts de sondage. L'état définitif des forces en présence ne pourra être connu en réalité qu'après la session constitutive du Parlement européen, mi-juillet, au cours de laquelle les groupes seront officiellement formés. D'ici là, tractations et alliances peuvent changer le visage de l'assemblée, à l’exemple du départ annoncé des conservateurs britanniques du Parti populaire européen (PPE-DE), et qui ont d’ores et déjà annoncé leur intention de former un nouveau groupe. Aussi, le groupe Indépendance et démocratie, avec 19 membres de cinq pays différents, pourrait ne pas se maintenir, à moins qu'il ne convainque au minimum 6 députés de deux pays différents. Dans ce contexte général encore flou, la France devrait envoyer normalement 30 députés au PPE, 14 au PSE, 14 chez les Verts, 6 chez ALDE, 4 au GUE/NGL et 1 à IND/DEM, et 3 autres députés français ne font pour l'instant partie d'aucun groupe.

La suite
À partir du 29 juin, les députés se rencontreront et formeront les groupes politiques en vue de la session constitutive qui pourrait débuter le 14 juillet à Strasbourg. Ils éliront aussi à cette occasion le nouveau président du Parlement européen.
Pour en savoir plus, le site dédié du Parlement européen : http://www.elections2009-results.eu/

n°468

10 Juin 2009

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi