ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°63 - 17/11/2015

L'Observatoire de la biodiversité végétale en ville publie ses résultats


Le 12 novembre, les résultats du premier Observatoire pour la Biodiversité Végétale en Ville ont été présentés à l’Hôtel de Ville de Paris, à l’invitation de Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris, chargée des espaces verts, de la nature, et de la biodiversité. L'association Pacte pour le Jardin, en partenariat avec CDC Biodiversité, Ecocert et Villes de France, est à l’origine de cet Observatoire inédit. Les résultats de l’enquête mettent en évidence l’évolution en cours dans la manière dont les villes travaillent à préserver la biodiversité végétale.

 

Historique de la démarche
Lors des élections municipales de 2014, l'association Pacte pour le Jardin avait interrogé les candidats dans les dix plus grandes villes de France et découvert à cette occasion que de véritables politiques jardin et espaces verts étaient élaborées et mises en œuvre en ville. L'idée de créer un Observatoire de la biodiversité végétale en ville est née de ce constat. Cet Observatoire se déploie sur une première séquence de trois ans : 2015 est une année expérimentale ; 2016 permettra d'approfondir les premiers résultats obtenus ; 2017 cherchera à élargir le champ de l'observatoire. Les premiers résultats seront aussi prochainement partagés sur le site de l'Observatoire national de la biodiversité. Cette année, il a été décidé de cibler dans la première enquête toutes les villes françaises de toutes les tailles de l’échantillon en question qui ont répondu à l’enquête. La population totale de ces communes et EPCI est de 8 425 148 habitants.
Premières conclusions majeures
Les villes élaborent et mettent en œuvre de véritables "politiques jardin et espaces végétalisés". Concrètement, 59% des communes ont engagé une démarche de connaissance de leur biodiversité végétale et 28% déclarent avoir réalisé un inventaire de cette biodiversité végétale, consultable auprès des services de la commune. Toutefois, seulement près de 3 communes sur 10 déclarent avoir adopté en conseil municipal une délibération sur la politique en matière de biodiversité végétale. Près de 40% des communes se sont engagées dans une démarche de potagers ou vergers conservatoires.
Axes d’intervention
Seulement un quart des répondants indique avoir une politique à l’égard des jardins de particuliers. Il s’agit notamment d’actions visant à préserver leur surface  (pour 40% des réponses « oui ») et la moitié des répondants mène des actions auprès des particuliers pour favoriser la biodiversité animale et végétale. Aucune commune ou presque n’a pris d’arrêté d’interdiction de certaines essences dans les espaces privés, mais un tiers a engagé des actions concernant certaines essences. Près de 9 communes sur 10 déclarent compter des jardins collectifs (jardins familiaux à 75%, jardins partagés à 72%, jardins pédagogiques à 66%, jardins thérapeutiques à 29% et pour 23% des jardins d’insertion). A noter, quasiment 80% des répondants ont « réduit fortement l’utilisation des produits phytosanitaires », marquant une assez bonne anticipation de la nouvelle législation de la part des villes de plus de 10000 habitants. Deux répondants sur trois  choisissent leurs espèces végétales pour leur résistance aux maladies ; et un sur deux pour leur fonction pollinisatrice. Les deux tiers des répondants s’approvisionnent uniquement en végétaux locaux ou régionaux. De manière plus évidente, la quasi-totalité des communes a mis en place des actions en faveur des insectes (95%). Des espaces labellisés existent sur le territoire de 39% des répondants (Refuges LPO, Label Ecojardin, Label Eve, Jardins de Noé, etc.).
Pour lire la synthèse de l’enquête.
Pour accéder aux résultats complets.

n°63

17 Nov 2015

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi