ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°63 - 17/11/2015

Editorial

Assurer notre sécurité, première des libertés 


Editorial de Caroline Cayeux, sénateur-maire de Beauvais, Présidente de Villes de France et de Jean-François Debat, maire de Bourg-en-Bresse, Président délégué de Villes de France
« Les événements de janvier 2015 et les attentats de ce vendredi 13 novembre, sont venus nous rappeler avec une extrême cruauté que l’un des premiers droits fondamentaux d’une société démocratique est sans doute la sûreté. Sûreté des personnes et des biens, sans laquelle la liberté de penser, de croire, d’écrire, de manifester, de posséder ou d’entreprendre ne serait plus possible.
Les attentats abjects qui ont marqué à nouveau notre territoire sont effectivement une atteinte à notre art de vivre, à notre culture, et plus globalement à notre vouloir-vivre ensemble. Mais en même temps, les réactions courageuses de témoins ou de victimes, ainsi que les élans de solidarité au niveau international, constituent autant de motifs de consolation et d’assurance dans notre modèle démocratique.
Passée cette période d’indignation légitime, les pouvoirs publics doivent aujourd'hui agir pour garantir la sécurité, droit fondamental présent dans notre Constitution depuis la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
Le Président de la République, évoquant le peuple français, ce « peuple courageux qui ne se résigne jamais », a annoncé devant le Congrès réuni ce lundi à Versailles, plusieurs mesures pour assurer la sécurité des Français.
Parmi celles-ci, la prolongation de l’état d’urgence pendant trois mois - au delà des 12 jours prévus par la loi du 3 avril 1955 – qui va être discutée au Parlement à la fin de cette semaine. Ce régime particulier permet au préfet - en lien indispensable avec le maire – la mise en place d’un couvre feu, l’institution de zones de protection, et la réalisation de perquisitions administratives. Le ministre de l’Intérieur peut de son côté prononcer des assignations à résidence de toutes personnes susceptibles de causer un trouble à l’ordre public.
Il va de soi que les élus de Villes de France sont prêts à s’impliquer pour assurer la sécurité des personnes et des biens. L’État et nos concitoyens peuvent compter sur les maires et les présidents d’intercommunalité pour animer et préserver les fondements de notre démocratie.»

n°63

17 Nov 2015

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi