ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°170 - 28/03/2018

Europe

Une délégation Villes de France à Bruxelles pour défendre la politique de cohésion


Mardi 20 et mercredi 21 mars, une délégation d’élus de Villes de France* se rendait à Bruxelles afin de défendre les fonds européens et de rappeler la place des villes moyennes dans la cohésion des territoires. Parmi les interlocuteurs au programme de ce déplacement : Pierre Moscovici, commissaire aux Affaires économiques et financières ainsi que plusieurs eurodéputés, le cabinet du commissaire Oettinger, des représentants du Parlement européen, de la Commission européenne, de la Représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne, de la Représentation permanente de la Bulgarie (pays actuellement président de l’Union), du Comité des régions et des délégations régionales à Bruxelles. L’enjeu était de faire entendre la voix des Villes de France auprès des acteurs clés des institutions européennes.
Des fonds européens menacés par le Brexit
Dans le cadre du prochain budget à long terme de l'UE pour 2020-2027, la politique de cohésion européenne risque d'être remise en cause en raison des conséquences du Brexit sur le budget de l'UE (à savoir une perte de 12 à 13 milliards d'euros par an) et de la prise en charge par l'Union de nouvelles priorités politiques, telles que la défense, la sécurité et la gestion des migrations. Plus de 26 milliards d’euros sont investis en France entre 2014 et 2020 dans le cadre de la politique de cohésion, notamment pour soutenir l’emploi, la transition écologique ou encore la compétitivité des PME. Les villes bénéficient quant à elles de plus de 6 milliards d’euros sur ce budget.
Signature de l’Alliance pour la Cohésion
Alors que Villes de France et l’Association des Petites Villes de France ont adhéré à l’Alliance pour la Cohésion lors d’un groupe de travail commun le jeudi 8 février, ce sont les élus de la délégation qui ont à leur tour rejoint au nom de leur ville le mouvement européen de défense de la politique de cohésion. Le président du Comité européen des Régions Karl-Heinz Lambertz a accueilli la délégation le mardi 20 mars et Caroline Cayeux, maire de Beauvais, présidente de Villes de France a rappelé le soutien des élus locaux à une politique de cohésion de l'Union Européenne forte et qui bénéficie à toutes les villes et régions après 2020.
Repenser l’avenir de la politique de cohésion
Villes de France souhaite le maintien de la politique de cohésion pour toutes les régions européennes car même au sein de régions considérées riches, il persiste des poches de pauvreté. La solidarité entre les territoires européens est un indispensable au projet européen. La politique de cohésion permet un contact avec les territoires et contribue à la réduction des inégalités. Au-delà de l’indicateur cible du PIB, les territoires connaissent de fortes disparités. Ainsi, les villes et intercommunalités de taille moyenne, nécessaires à l’aménagement du territoire et au projet européen ont pu souffrir d’importantes pertes d’emplois, voire d’habitants et sont alors fragilisées.
Rencontre du commissaire Moscovici et des eurodéputés
Mercredi 21 mars, la délégation d’élus a pu rencontrer des eurodéputés français : Dominique Riquet, Françoise Grossetête, Elisabeth Morin-Chartier et Thierry Cornillet. Au menu des échanges, les prochaines élections européennes, le développement de l’euroscepticisme, le Brexit, les différents programmes européens pour les territoires et l’avenir de la politique de cohésion. Enfin, une rencontre avec le commissaire Pierre Moscovici a également permis de faire le point sur ces enjeux. Le commissaire en charge des affaires économiques et financières a rappelé l’importance d’une plus grande implication des villes pour se faire entendre. La baisse du budget devrait se répercuter sur la politique agricole commune (PAC) et sur la politique de cohésion avec cependant une PAC a des défenseurs plus nombreux et audibles. Les collectivités doivent se mobiliser pour rappeler leur attachement à l’Europe et aux soutiens qu’elle apporte.
*La délégation était composée de Caroline Cayeux, Maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis, présidente de Villes de France ; Bruno Bourg-Broc, Président de l’Agglomération de Chalons en Champagne, président d'honneur ; Gilbert Meyer, Maire de Colmar, président de la CA de Colmar, vice-président; Jérôme Baloge, Maire de Niort, président de la CA de Niort; Luc Bouard, Maire de La Roche-sur-Yon, président de la CA de La Roche-sur-Yon; Julien Freyburger, Maire de Maizières-les-metz, président de la CC Rives de Moselle; Laurent Kalinowski, Maire de Forbach, président de la CA de Forbach.

 

 

n°170

28 Mars 2018

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi