ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°145 - 20/09/2017

Europe

Une nouvelle Europe qui se dessine sous « des vents favorables »


Si le Président de la République, Emmanuel Macron proposait début septembre 2017 une refondation de l’Europe dans son discours de l’Acropole, Jean-Claude Juncker invite quant à lui à « profiter des vents favorables ».
Des « conventions démocratiques »
Le président français a proposé dans son discours des « conventions démocratiques » organisées dès 2018 dans tous les Etats membres de l’Union européenne. Il a également annoncé une feuille de route sur dix grands thèmes parmi lesquels la convergence sociale et fiscale et la gouvernance, feuille de route qui sera présentée après les élections allemandes.
Rebond économique et renforcement de l’Europe
Mi-septembre, c’est au tour du Président de la Commission Jean-Claude Juncker de présenter sa vision de l’Europe de demain dans le cadre de l’exercice qu’est le discours de l’Union, faisant le bilan de l’année passée et le projet de l’année future. Devant les députés européens à Strasbourg, il a invité l’Europe à « profiter des vents favorables » alors qu’un « rebond économique » a lieu et a présenté une feuille de route pour une Union européenne plus unie, plus forte et plus démocratique à horizon 2025.
Président de l’UE et Autorité européenne du travail
Parmi les annonces, la création d’une Agence européenne de cybersécurité et d’une Autorité européenne du travail. Egalement, le Président rejoint la volonté d'Emmanuel Macron sur les travailleurs détachés et s’intéresse en outre à l’égalité en termes de qualité de denrées alimentaires. Jean-Claude Juncker a également évoqué la création d’un poste de Ministre européen de l’économie et des finances mais rejette l’idée d’un budget et d’un Parlement de la zone euro. Enfin il a plaidé pour un poste unique de président de l’Union européenne.
Programme commercial et cadre sur les investissements
Le Président de la Commission a lancé en cette rentrée un « programme commercial européen » autour du libre-échange et de la défense des intérêts stratégiques. Il souhaite que l’ensemble des accords commerciaux soient finalisés avant 2018 tandis que des négociations débuteront avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Alors que le rapport commandé par Emmanuel Macron se révèle très critique sur les conséquences du traité avec le Canada pour l’environnement et la santé, l’accord commercial est malgré tout applicable au cours du mois de septembre.
Proposée par l’Allemagne, la France et l’Italie en février, l’idée d’un cadre pour contrôler les investissements stratégiques a été retenue, afin de protéger les infrastructures et industries stratégiques européennes face aux investissements étrangers.
En savoir plus sur l’état de l’Union :
Lire l'intégralité du discours
Fiche d'information sur la feuille de route
Brochure sur l'état de l'Union 2017
Les dix priorités politiques de la Commission européenne

n°145

20 Sept 2017

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi