ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°112 - 14/12/2016

Economie

La Banque de France abaisse légèrement ses perspectives pour l'an prochain


D’après les dernières projections macroéconomiques pour l’hexagone - projections semestrielles effectuées par la Banque de France dans le cadre de l’Eurosystème - la croissance du PIB atteindrait en moyenne annuelle 1,3 % en 2017, après près de 1,3 % en 2016 et s’élèverait ensuite à 1,4 % en 2018, puis à 1,5 % en 2019. La croissance française continuerait donc de marquer légèrement le pas en 2017.
Parmi les explications avancées par la Banque, celle-ci précise que « l’effet positif des gains de pouvoir d’achat liés à la baisse des prix du pétrole se dissipant, la demande intérieure, en particulier la consommation privée, contribuerait

 

moins à la croissance de l’activité qu’en 2015 et 2016. À l’inverse, la croissance française bénéficierait du regain d’activité dans la zone euro, favorisé notamment par la politique monétaire accommodante de la BCE ».
Avec la reprise des exportations et le freinage de la demande intérieure, le commerce extérieur aurait une contribution quasi neutre sur l’activité à l’horizon de projection, contrairement aux années précédentes où elle était négative. Le taux de marge des entreprises, amélioré depuis 2013, contribuerait à soutenir l’investissement des entreprises.
Après un niveau faible en 2016, à 0,3 % en moyenne annuelle, l’inflation se redresserait progressivement, à, 1,2 % en 2017, 1,4 % en 2018 et 1,5 % en 2019.
En savoir plus sur les perspectives établies par la Banque de France

n°112

14 Déc 2016

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous, maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Directeur de la publication
Monsieur Jean-François Debat, Maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi