ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°268 - 03/09/2020

Environnement

Interview Jean Hornain, Directeur Général de Citeo


En quoi le partenariat entre Citeo et Villes de France est important ?
Depuis ses débuts en 2014, le partenariat de Villes de France et Citeo permet un partage d’expertises essentiel sur les sujets liés à la gestion des déchets et leurs évolutions dans le cadre des législations françaises et européennes. A travers des publications communes, organisations de rencontres thématiques, et les échanges qui en découlent, cette relation permet à Citeo d’appréhender la vision et les enjeux spécifiques des villes moyennes tout en mobilisant l’association pour une meilleure circularité des emballages et des papiers.
Quels sont les futurs enjeux en termes d’économie circulaire et de gestion des déchets pour les villes moyennes ?
Le futur de tri s’écrit en ville et donc dans les villes moyennes. Le premier objectif est de redonner toute sa place au tri dans les milieux urbains. Il s’agit de proposer un service de qualité à l’habitant par le développement d’une collecte de proximité, avec des points de tri proches, disponibles et attractifs. Assurer le tri en ville c’est aussi adresser l’enjeu de la collecte dite « hors-foyer », c’est-à-dire permettre aux citoyens de trier partout et tout le temps afin que les 300 000 tonnes d’emballages jetées chaque année dans des lieux de consommation nomade puissent être recyclés.
A ce titre, les nouveaux modes d’expérimentations dans lesquels les villes moyennes s’impliquent sont des pistes très intéressantes. De nouvelles solutions d’économie circulaire pourraient ainsi émerger et permettre d’investiguer la complémentarité des services à l’habitant et favoriser l’approche participative impliquant les différents acteurs de la ville.
Comment Citeo accompagne les collectivités pour leurs stratégies locales ?
Nous accompagnons les collectivités techniquement et financièrement dans leurs projets adaptés au terrain pour collecter, trier plus, réemployer et recycler toujours au meilleur coût. Ce travail est réalisé avec l’appui de nos 5 directions régionales qui assurent un maillage au plus près des territoires en France hexagonale et dans les Outre-mer. Notre Plan de performances a déjà permis à près d’un français sur deux de trier tous les emballages et de retenir les projets d’amélioration de la collecte de près de 200 collectivités lauréates pour un investissement prévue de 22,3 M€. Autre exemple, l’Appel à Manifestation d’Intérêt mené avec l’ADEME et le Ministère de la Transition écologique, permet à des projets de collecte innovante et solidaire de faire l’objet d’un financement spécifique. Citeo souhaite être apporteur de solutions et un partenaire privilégié des collectivités. En cette période de début de mandat, nous allons également proposer aux nouveaux élus qui le souhaitent un accompagnement dédié afin qu’ils disposent de toutes les connaissances et outils et se saisissent pleinement des leviers de l’économie circulaire.
Qu’est-ce qu'apporte la tarification incitative pour la gestion des déchets dans les villes de France ?
L’objectif principal de ce mode de tarification est d’inciter la population à la prévention et au tri des déchets et ainsi mieux maîtriser les coûts de gestion des déchets. Actuellement, 6 millions d’habitants en France bénéficient de ce dispositif qui consiste à faire payer les citoyens en fonction du niveau d’utilisation du service. Les résultats aujourd’hui connus sont très positifs : + de 30% en moyenne les emballages (plastiques, cartons, métal) et papiers triés et – 20% à - 50% des ordures ménagères résiduelles (OMR). Il s’agit aussi d’une occasion de responsabiliser les citoyens tout en répondant à leurs attentes en matière de transition écologique.
 

 

Avec l’objectif que 15 millions d’habitants soient concernés d’ici trois ans, Citeo accompagne les collectivités à chaque étape du projet : appui méthodologique, retours d’expérience ou encore mise en réseau avec des collectivités déjà engagées. Nous proposons également des mesures d’accompagnement spécifiques dans les appels à projet d’amélioration de la collecte qui permettent de disposer d’un financement complémentaire.

n°268

03 Sept 2020

2



Partager sur :

Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, sénateur-maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédactrice en chef
Jonathan Gainche

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi