ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°228 - 02/10/2019

Santé

Ma santé 2022 : réunion autour du Directeur de Cabinet de la Ministre



Lancé en avril dernier, le groupe « Contact : Ma Santé 2022 » réunit à échéance régulière les associations nationales d’élus pour faire le point sur le déploiement du plan « Ma Santé 2022 » et les problématiques de santé liée aux territoires.
Villes de France participe activement à ce groupe et est force de propositions.
Mardi 24 septembre se tenait une 4 ème réunion du groupe autour de Raymond Le Moign, directeur de cabinet d’Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé.

Pacte de refondation des urgences
Ces dernières années, l’activité des urgences a connu une augmentation continue : le nombre de passages annuels a doublé en 20 ans, atteignant plus de 21 millions en 2017.
En réponse à la crise des urgences, la Ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé le 9 septembre dernier un « pacte de refondation des urgences » comprenant 12 mesures :
- Mesure 1 : mettre en place dans tous les territoires un service distant universel pour répondre à toute heure à la demande de soins des Français : le service d'accès aux soins (SAS).
- Mesure 2 : renforcer l'offre de consultations médicales sans rendez-vous en cabinet, maison et centre de santé.
- Mesure 3 : donner à la médecine libérale les mêmes leviers de prise en charge que les urgences.
- Mesure 4 : offrir aux professionnels non-médecins des compétences élargies pour prendre directement en charge les patients.
- Mesure 5 : fixer un objectif « zéro passage par les urgences » pour les personnes âgées.
- Mesure 6 : intégrer la télémédecine dans tous les Samu.
- Mesure 7 : mieux utiliser les compétences médicales et soignantes rares en graduant les services d'urgence et en réformant les transports médicalisés.
- Mesure 8 : renforcer et reconnaître les compétences des professionnels des urgences.
- Mesure 9 : lutter plus efficacement contre les dérives de l'intérim médical.
- Mesure 10 : réformer le financement des urgences.
- Mesure 11 : renforcer la sécurité des professionnels exerçant aux urgences.
- Mesure 12 : fluidifier l'aval des urgences grâce à l'engagement de tous en faveur de l'accueil des hospitalisations non programmées.
Côté financement, le pacte de refondation des urgences représente 754 millions d’euros de moyens supplémentaires engagés sur la période 2019-2022 au bénéfice des services d’urgences, des établissements de santé et des acteurs de ville du système de santé. 80% de ces moyens supplémentaires (plus de 630 millions d'euros) financeront des renforts, en ville comme à l’hôpital, de médecins et de soignants, dont la création du service d’accès aux soins représente la moitié.

Hôpitaux de proximité
La question des hôpitaux de proximité était, de nouveau, à l’ordre du jour. Le projet de loi a habilité le Gouvernement à réviser la carte hospitalière par ordonnances.
Il s’agira d’une part de labelliser entre cinq cents et six cents « hôpitaux de proximité » recentrés sur la médecine générale, la gériatrie et la réadaptation, mais sans chirurgie ni maternité ; d’autre part de modifier les règles d’autorisation des activités de soins (chirurgie, maternité, urgences…) et des équipements.
Si Villes de France partage les exigences de sécurité et de qualité des soins, la logique comptable ne doit pas primer et les besoins en santé des territoires doit-être examinés avec soin et en concertation.

 


Le Ministère de la Santé a assuré que cette labélisation se ferait en concertation, et des mesures d’accompagnement des structures seront mises en place.

 

n°228

02 Oct 2019

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Jonathan Gainche

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Bastien Régnier

Secrétariat
Anissa Ghaidi