ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°186 - 12/09/2018

Institutions

Installation du Conseil d’orientation du Programme « Action Cœur de Ville »


Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires, a réuni ce mardi 11 sptembre le Conseil d’orientation du Programme Action Cœur de Ville. Cette séance d’installation a été l’occasion de faire un point d’étape sur la mise en œuvre du programme, d’échanger sur les mesures susceptibles de consolider et de réfléchir aux perspectives d’évolution futures avec un panel très large d’intervenants venus d’horizon très divers. Devant cette instance, le ministre a notamment annoncé que les cinq groupes thématiques (habitat, commerce et développement économiques, mobilités et connexions, patrimoine et paysage, accès aux équipements et services publics) vont se réunir à partir de l’automne 2018. Ils seront composés d’acteurs de la sphère publique locale, de l’État et des partenaires, et ouvert aux entreprises qui opèrent ou souhaitent opérer sur les centres-villes. Une newsletter « Action Cœur de Ville » sera lancée à cette occasion et fera le point sur l’état d’avancement du programme. Au nom de Villes de France et en introduction des débats avec les participants, Caroline Cayeux a souhaité attirer du Gouvernement l’attention sur divers points lui semblant significatifs : « les élus attendent toujours en complément de ce programme Action Cœur de Ville, les simplifications normatives en matière de construction et d'habitat, la mise en place du cadre juridique des Opérations de Revitalisation des Territoires (avec l’adoption définitive du projet de loi Elan), comme des nouvelles mesures législatives pour maîtriser les effets parfois négatifs de la concurrence des grandes surfaces commerciales en périphérie de ville ». Elle a estimé « qu’il reste néanmoins nécessaire d’insister sur la rénovation patrimoniale de nos centres-villes. Villes de France est très sensible à cette nécessité de qualifier les espaces publics. L’axe 4 du programme - Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine - ne doit pas être négligé, notamment dans la prise en compte du soutien des investissements souvent lourds à porter pour nos territoires ». Surtout, la présidente de Villes de France a demandé « de réorienter les dispositifs d'incitation fiscale, type Malraux, vers les villes qui en ont le plus besoin pour réhabiliter leurs centres anciens ». Une réflexion au sein des services de l’État est en cours sur cette question. Elle a plaidé pour « l’accessibilité des villes moyennes, dont la qualité de la desserte ferroviaire », et par « le développement de l’offre de soins ». Elle a insisté enfin pour que « des garanties en matière de maintien de l’offre l’enseignement supérieur de proximité doivent être aussi apportées, élément essentiel à l’attractivité et à la cohésion du territoire ».

n°186

12 Sept 2018

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Jonathan Gainche

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi