ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°136 - 14/06/2017

Ressources humaines

Romans-sur-Isère crée une « prime d’intéressement à la performance collective »


Comment répondre au fléau de l’absentéisme, qui représente à Romans-sur-Isère près de 1,6 million d’euros chaque année ?
Romans-sur-Isère (35000 habitants) apporte une réponse originale qui s’inspire du secteur privé en créant une prime d’intéressement des agents. Cette prime sera basée sur le degré de satisfaction des usagers. Une enveloppe de 130 000 euros sera allouée à ce dispositif, soit potentiellement 215 euros pour chacun des 600 agents de la collectivité.
Cette initiative est légale depuis le décret de mai 2012 qui en fixe les modalités. La maire (LR), Marie-Hélène Thoraval, va introduire cette disposition, qui s’inscrit dans un « protocole de performance sociale » et qui a la particularité d’être indexée sur la satisfaction des usagers, à partir du 1er janvier 2018. Le taux sera calculé par un cabinet extérieur, à partir de quatre critères : la qualité des services rendus à la population, la sécurité publique, les relations à l’usager et le cadre de vie (espaces verts, voirie). Il prendra en compte les absences de chaque agent.
La prime sera amenée à varier en fonction des objectifs, voire annulée pour les agents trop absents, leur part étant redistribuée sous forme de bonus à leurs collègues les plus présents.
La ville précise que les absences motivées par des formations ou la maladie ne seront pas pénalisées.

n°136

14 Juin 2017

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Jonathan Gainche

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Bastien Régnier

Secrétariat
Anissa Ghaidi