ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°326 - 16/12/2021

Numérique

Retour sur le groupe de travail mixte Transition écologique-Numérique



Le 9 décembre dernier, s’est tenue une réunion mixte des groupes de travail Transition écologique et Numérique présidés respectivement par Jérôme Baloge, maire de Niort, et Denis Thuriot, maire de Nevers. Les participants ont échangé sur les outils pour rendre le numérique plus respectueux de l’environnement mais aussi sur les apports du numérique pour la transition écologique notamment au travers de la ville intelligente. Ont été entendus Rémy Marrone, directeur des projets de l’Institut du Numérique Responsable, le sénateur Julien Bargeton ainsi que Philippe Lagrange, directeur Délégation France de Veolia, Nicolas Ribeyrol, directeur Développement et Partenariats de Veolia France et pour finir Nathan Cohen, fondateur et CEO de Bike Air.

Pour un numérique responsable
Rémy Marrone a présenté l’Institut du Numérique Responsable ainsi que ses outils. L’INR s’appuie sur un lab, une académie et un observatoire afin d’innover, de sensibiliser et de développer les connaissances. Les actions fortes sont la mise en place de mooc, des actions dans le cadre du Cyber World CleanUp Day ainsi qu’un outil de mesure de l’empreinte environnementale du numérique WeNR, un référentiel de conception responsable de services numériques et un guide des achats publics responsables. Les collectivités peuvent signer la charte Numérique Responsable et mobiliser tous les outils de l’INR pour faire avancer leurs politiques de numérique responsable. Les participants ont partagé leurs propres actions en faveur du numérique responsable et leurs interrogations sur les effets contradictoires d’actions comme le télétravail qui rendent la mesure de l’impact complexe.

Échanges avec le sénateur Julien Bargeton
Le sénateur a été missionné par le Premier ministre le 6 avril dernier sur le numérique au service de la transition écologique. Il a présenté les premières conclusions et axes de travail de son rapport qui sera remis au secrétaire d’Etat Cédric O. Rappelant que le numérique est à l’origine d’émissions de gaz à effet de serre et qu’il peut également apporter des solutions pour réduire ces émissions, Julien Bargeton a indiqué la volonté de s’appuyer sur les écosystèmes existants pour renforcer le volet territorial des politiques gouvernementales sur ces enjeux. Le rapport rappellera la nécessité de répertorier l’existant, de circulariser les bonnes pratiques en appuyant sur leur réplicabilité le cas échéant, et de développer les lieux de rencontre entre collectivités territoriales. La montée en compétences des élus et agents ainsi que des citoyens fait partie des recommandations, de même que le développement d’une culture de la donnée. Les freins identifiés sont la mesure des impacts environnementaux ou encore des freins juridiques notamment liés à la commande publique. Si le rapport est une première étape, le sénateur a insisté sur la nécessité de co-construire la feuille de route avec les associations nationales d’élus locaux. Le rapport fournira une procédure pour construire une boîte à outils à destination des collectivités locales. Les participants ont partagé les solutions mises en œuvre dans leurs collectivités ainsi que leurs interrogations quant à la ville intelligente, les enjeux de la donnée ouverte ou non et de la formation.

Veolia et Bike air : des exemples concrets
Nicolas Ribeyrol, directeur Développement et Partenariats de Veolia France et Philippe Lagrange, directeur Délégation France de Veolia ont rappelé que selon une étude Veolia-La Gazette de septembre 2021, « 72% des collectivités jugent l’usage de solutions numérique plutôt ou très utile pour relever le défi de la performance environnementale » et qu’elles sont « 13% à juger le numérique comme contradictoire avec la notion de performance environnementale ». Des solutions et projets mis en œuvre dans les collectivités en matière d’eau, de déchets, d’habitat, de gestion des risques et de biodiversité sont venus illustrer les apports possibles pour la transition écologique.
Enfin, Nathan Cohen, fondateur et CEO de Bike Air, a présenté les solutions de mobilité douce que son entreprise développe en villes médianes comme à Nevers, qui consistent en la mise à disposition de vélos électriques en libre-service.

 

 

n°326

16 Déc 2021

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi